Road to Salute 2016. Conclusion

Dernier billet du blog avant d’entrée en sommeil pour quelques semaines pour cause de déménagement.

Pour finir sur cette série de billets sur le Salute, voilà mes impressions sur ce salon. Ayant a mon actifs quelques conventions nationales (goblin night fever, auberge ludique, french waaag day et dernièrement JFJ) c’est au delà de la simple convention car techniquement ce n’en est pas une. Le terme salon convient mieux car c’est de la présentation de produit pure avec quelques passionnés qui font découvrir des jeux entre deux exposants. On ne vient donc pas faire de tournois, le concours de peinture est presque anecdotique, non, on vient pour faire ses courses d’abords, puis pour découvrir d’autres marques et pour s’émerveiller devant les très belles tables de jeu. Pour autant il est possible de ne pas vider son compte lors du salon, dans mon cas j’en ai eu pour 35 livres d’achat ce qui est très raisonnable. Comme je ne joue plus aux jeux de masse et que je me restreins sur quelques jeux, cela facilite grandement la chose.

Alors est ce que ça vaut le coup? Oui, sans hésitation. C’est grandiose, on fait des découvertes, on peu croiser les créateurs de jeu, on fouille pour trouver la bonne affaire. Cela donne une journée intense et riche en figurines. Une expérience ludique sans équivalent.

Et sinon j’avais quoi dans mon panier? Vient donc le moment de faire sursauter le gardien du temple: des aliens! A savoir que je n’avais rien prévu de spécial en achat, encore que les figurines Prodos, qui sont vraiment très belles, me faisait de l’œil pour peindre un petit alien (et le gardien m’avait bien alléché avec la peinture des siens). Donc une boite de 5 chopé au troll trader. Sinon des touffes d’herbes army painter pour mes socles et un starter empire of the death de bobbies car j’adore les figurines.

20160416_175804

Voilà donc la fin de mes aventures au Salute. je n’aurais pas l’occasion d’y retourner de si tôt mais voilà une chose de faite de plus dans ma vie de figuriniste.

Road to Salute 2016, Epidode 3

10h, la foule pénètre dans le temple de la figurine. je fonce chez prodos récupérer des figurines pour le gardien Morikun (ça tombe bien, le stand est juste à l’entrée). Déjà 3 personnes avant moi, et une file d’attente qui se forme rapidement. Elle durera plusieurs heures. Une fois les figurines récupérés je peux partir en exploration.

Tout d’abords je fais le tour des boutiques et exposants, laissant les tables pour plus tard. Je m’attarde plus au moins aux stand suivant l’intérêt que je peux avoir pour leur camelote. N’étant pas du tout histo je passe mon tour sur ces exposants avec juste un petit coup d’œil lointain. je m’attarde bien plus sur d’autres, notamment ce qui sort des sentiers battu. j’ai passé un petit moment sur le stand West Wind (empire of the death) et crooked dice (7TV) par exemple. J’ai constaté le nombre assez conséquent de vendeur de décors en mdf découpe laser. La technique se repend fortement et j’ai vu de très belles choses en dehors de 4ground, le plus connu. Les boutiques Wayland et Troll Trader étaient prises d’assaut. Du coup j’y suis passé plus tard. De même que le stand guildball, dont le jeu semble explosé. j’ai réussi à retrouver l’ami Oniromancer dans ce vaste espace et j’ai pu admirer les arts works pour les figurines à venir (kickstarter très bientôt). Enfin, après 2h30 j’avais fait le tour des boutiques.

Après une courte pause je repars à l’assaut du salon. Je profite de la pause déjeuner pour beaucoup de visiteur pour faire les stands qui étaient pleins à craquer peu avant. je zigzague entre les tables de jeu et découvre  de très très belles choses. De ce point de vue le Salute permet d’admirer des tables gigantesques, qu’on a très peu l’occasion de voir. Chose inintéressante, parfois je découvrais des stand ou j’étais passé rapidement, grâce aux tables de jeu. De fait, c’est un vecteur de présentation vraiment important.

Peu avant de quitter le salon je tombe sur Moffom, président de l’association orléans Wargames, et Nicolas, le tenancier de la boutique bella Ciao à Orléans. ils viennent discuter avec essex en vue de la traduction de DBA v3 en français. Voilà une sacrée surprise que de retrouver des camarades orléanais au Salute. En parlant de connaissances, je passais dire bonjour à JBT, dont le stand Figone ne désemplissait pas.

15h30, je quitte le salon bien fatigué mais heureux. je dirai même que j’ai eu du mal a partir tant c’étais bien.

L’album photo se trouve ici: https://goo.gl/photos/tq45MSV3ou8WhJFC9

Un petit mot sur les deux vidéo de l’album Salute: une vidéo vers 9h30 de la file d’attente et une deuxième des figurines Prodos du controversé space crusaders. Comme le plateau tournait il était difficile de prendre des photos d’ou la vidéo.

Road to Salute 2016, episode 2

Me voila donc a Londres jeudi en début d après midi. Je profite de ma promenade entre St Pancras et Holborn pour passer a Tottenham court road voir le store Warhammer. L’occasion d aller voir « in real » les dernières sorties de GW. Et notamment leurs grosses pièces qu il est difficile de juger via l écran.

Et franchement c est beau. Archaon est gigantesque mais je préfère encore le bloodthirster (buveur de sang) qui est magnifique. Nagash est superbe aussi, vraiment les grosses pièces sont impressionnantes et c est avec plaisir que je je suis resté un petit moment dans la boutique. pour la petite blague, le vendeur m’a ,bien sur, interpellé, et à très rapidement essayé de me vendre les starter kits quand je lui ai dit que je n’achetais plus de GW depuis 4 ans à cause de leurs prix. Bon ne soyons pas mauvaise langue, le gars était très sympa.

Je passe sur la journée du vendredi, exécrable, avec une pluie battante qui m’a bien fait comprendre que mes chaussures était parfaites pour la marche, mais au sec.

Allons directement au samedi matin. Ne sachant absolument pas a quelle heure il convient d’arriver au Salute, je choisi l’option: très tôt. je pars de Hither green à 7h10 et j’arrive finalement assez rapidement à Excel London à 8h du matin. Stratégie payante pour la suite (notamment chez prodos) car je ne suis pas moins que dans les vingt premières personnes! La file d’attente commence à se former doucement et lorsqu’ils ouvrent les porte du hall 7 à 8h35 il y a déjà une centaine de personnes. Passage donc dans le hall après scan du ticket d’entrée et remise du sac a goodies. On avance donc vers le début de la file, pile poil en face du hall ou se tiens le salon. Puis commence donc près de 1h30 d’attente. Derrière moi cela afflue régulièrement avec une accélération très nette à partir de 9h. A quelques minutes de faire les premiers pas au Salute, la file d’attente est fort longue. Donc clairement arrivé pour 9h est bien suffisant.

un petit mot sur les goodies: un dé gravé salute 2016, un livret sur la figurine officielle et sur tous les exposants, la figurine plutôt jolie de l’édition 2016 et une grappe de 2 soldats semi futuriste. Ce sac est distribué au 5000 premiers arrivants.

20160416_175051 1

Road to Salute 2016, un troyens au plus grand salon de figurine d’Europe épisode 1

Début d’une série de billets sur mon voyage au Salute de Londres.

Le salon aura lieu samedi 16 avril, soit dans 6 jours. De 10h à 17h, j’ai prévu d’y être des 8h du matin. Je pars jeudi matin et je ne manquerai pas de raconter mes pérégrinations londoniennes ces prochains jours. D’ailleurs je créerais un album photo et je partagerai le lien dès jeudi soir.

Personnellement ce sera ma première fois au Salute et j’avoue que j’ai hâte de passer ma journée dans ce temple de la figurine. Pas de krakage de prévu mais plus des achats coup de cœur sur une figurine. Etant donné que je joue peu, et que je  restreint mes achats à ce que je joue il ne devrai pas y avoir de folies. Mais c’est le Salute en même temps…

JFJ 2016 10ème édition

De retour de ses 10 éme JFJ et ce fut très bon, comme d’habitude.

J’étais accompagné de raphael P, peintre de talent et orléanais exilé en terre Troyenne. La journée fut bien rempli avec deux démos: briskars et guildball. Deux excellents moments avec des démonstrateurs enthousiastes et avec raison, les deux jeux sont bons! Alors certes Briskars j’avais déjà testé il y a deux ans et ce fut l’occasion de repartir avec la nouveauté orenauque. J’ai hate de peindre du 54 mm. Pour guildball le jeu tourne vraiment bien et il ne manque que les cartes et règles en français pour plonger dedans (bon pour les règles c’est quasi fait). C’est avec grand plaisir que j’ai revu SebL et SebV, mes amis et que j’ai pu discuter avec certains warmaniens, dont Oniromancer et Billyzekid (j’ai croisé tobias justa avant de partir, vu perno de loin et le collectionneur enchaînais les démos). Si j’ai pu voir les figurines mauther earth d’Oniromancer qui sont sublissimes (kickstarter obligatoire en juin), j’ai eu peu de temps pour discuter avec Billyzekid qui faisait la démo de guildball (et par là même de lui montrer mon pèlerin du da fight afin de m’assurer son vote, voyez vous). En parlant de da fight j’ai pu voir la figurine de Billyzekid justement et celle de whispe, clairement deux très belles peintures.

Sinon pleins de figs partout (vu les figurines de mythic battle et c’est beau à tomber), des exposants super sympa près a taper la discut’ pour faire découvrir avec passion leur truc. Vraiment les JFJ sont une convention des plus sympathique. Et un grand bravo a la team de Sartrouville(clin d’oeil a Nicoleblond)!

Au titre des regrets, un seul: ne pas avoir pu discuter avec tout le monde. j’ai croisé Arsenus en coup de vent et n’ai pas vu les autres warmanien alors qu’ils traînaient dans le coin. On se rattrapera une prochaine fois.

L’album photo de la journée: https://goo.gl/photos/2PW6HLRnVMmoQkbP6